Jean Moulin, Evangile
Accueil Note d'intention Biographies Equipe technique Presse Presse web

Fiction historique de Jean-Marie Besset

Mise en scène Régis de Martrin-Donos

Avec
Arnaud Denis
Anne-Elodie Sorlin, Gonzague Van Bervesselès
Laurent Charpentier, Odile Cohen
Stéphane Dausse, Michael Evans

Hannah Levin, Jean-Marie Besset


scénographie Alain Lagarde - lumières Pierre Peyronnet
costumes David Belugou
assistant mise en scène Patrice Vrain Perrault
sons Émilie Tramier



photo Jean-Luc Bibal - conception graphique Albane Romagnoli


Le texte de la pièce est édité à l’Avant-Scène Théâtre

Production Badock Théâtre - avec le soutien de la Région Occitanie

 

Durée : 2h20

 

Argument

En juin 1940, les Allemands déferlent sur la France, pourchassant une armée française en déroute, parmi des routes encombrées d’une population terrorisée qui abandonne tout pour fuir vers le sud.

A Chartres, le préfet entre dans l’histoire car, au terme d’une journée de torture, il tente de se suicider plutôt que d’attester un compte rendu où les Allemands accusent des tirailleurs sénégalais d’atrocités sur des civils. Jean Moulin a 40 ans, et comprend très vite que la libération du pays ne pourra venir que du Général de Gaulle et des Français de Londres.

En quatre actes,
1940, Invasion,
1941, Résistance,
1942, Organisation,
1943, Passion,

se déploie le courage de ce héros christique, depuis son patient travail d’unificateur jusqu’à son agonie aux mains de Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon.
Comment un homme de gauche - Moulin - s’est allié à un homme de droite - De Gaulle - pour sauver l’honneur de la France. De quel tissu (familial, affectif, social, politique) est tramée l’étoffe d’un héros ?