Haïm, à la lumière d'un violon
Accueil A propos Biographies Presse


Un spectacle musical et théâtral,
d’après l’histoire de Haïm Lipsky,
violoniste juif né à Lodz, survivant d’Auschwitz,
sauvé de l’enfer concentrationnaire grâce à la musique.

 

À voir au Vingtième Théâtre, du 28 janvier au 3 juin 2012
 

 


Haïm – à la lumière d’un violon raconte l’histoire vraie de Haïm Lipsky, né en Pologne dans les années 1920 dans une famille juive ouvrière, devenu violoniste par passion, et rescapé d’Auschwitz grâce à la musique. À sa sortie d’Auschwitz, Haïm a rejeté le polonais et complètement arrêté la musique – sa passion, sa vocation, sa survie - pour ne plus parler que deux langues : le yiddish et le silence. Aujourd’hui, à 90 ans, il parle hébreu, et presque tous ses enfants et petits-enfants sont devenus des musiciens internationaux. 


Sur le plateau, quatre voix musicales tressent le récit porté par la récitante Anouk Grinberg : le violoniste virtuose Naaman Sluchin, ex-premier violon du quatuor Diotima et petit-fils de Haïm Lipsky, qui représente son grand-père; la pianiste classique concertiste internationale Dana Ciocarlie; et l’éclatant duo klezmer les Mentsh, composé de l’accordéoniste Alexis Kune et le clarinettiste Samuel Maquin. Résonance d’une vie à travers un siècle extrême, ce conte musical où alternent musiques classiques et musiques klezmer témoigne de la survie par l’art, de l’espoir préservé jusqu’au cœur des ténèbres et du fil de la transmission.