La Dispute
Accueil A propos Presse Biographies




“C’est au XXe siècle que cette oeuvre sans égale, descente élégante aux enfers de la culpabilité des sexes, sera découverte. Théorème violent, sans concession, La Dispute est un joyau parmi les plus complexes et troublants du XVIIIe siècle français.”

Pierre Notte
 

Des hommes ou des femmes, lesquels trahissent les premiers ? Le Prince et son amante Hermiane s’affrontent en une dispute qui a pour sujet l’inconstance des uns et des autres. Des deux sexes, quel est celui qui a donné « l’exemple de l’infidélité en amour » ? Afin d’apporter une réponse définitive à la question, le Prince propose de mettre en oeuvre les termes d’une expérience que son propre père a posés vingt ans auparavant. Quatre enfants, deux garçons et deux filles, ont été ainsi élevés, éloignés de tout, étrangers les uns aux autres, en la seule compagnie de deux domestiques noirs, Mesrou et sa soeur Carise. Pas même un miroir ne leur a été accordé pour prendre conscience de leur apparence. Le Prince juge l’heure venue de les laisser libres de circuler dans leur enceinte, une forêt sauvage et solitaire, afin qu’ils se rencontrent. Hermiane et le Prince se dissimulent. En philosophes, ils observent puis concluent leur dispute. Soumis à l’expérience cruelle de leur protecteur, les adolescents se découvrent, éprouvent les affres de l’amour, de la jalousie, de la déception et de l’envie. Tous, dans le même temps, hommes et femmes, se renient et se trahissent. La question demeure sans réponse. L’expérience vaine s’achève sur un échec. Amers et coupables, Hermiane et le Prince disparaissent.

 

 

Ce spectacle a été créé le 28 janvier 2009 
au Théâtre du Vieux-Colombier

 

 

crédits photo : © Cosimo Mirco Magliocca