Le Diable rouge
Accueil A propos Presse

 

"Efficace chronique d'une certaine prise de pouvoir par Louis XIV, Le Diable rouge autorise la performance d'acteur.
Mieux, l'installe, la met constamment en scène dans le bel et simple espace scénique imaginé par Catherine Bluwal.
Les deux acteurs sont saisissants."

Fabienne Pascaud, Télérama


"Un plateau éblouissant, une mise en scène parfaite"

Philippe Tesson, Figaro Magazine

 

"Une brillante pièce, des acteurs souverains,
un décor d'une sompuosité parfaite"

Bernard Thomas, Le Canard Enchaîné

Au sommet de son pouvoir mais à la fin de sa vie, le Cardinal Mazarin achève l’éducation du jeune roi Louis XIV, sous le regard de la reine-mère Anne d'Autriche et d'un Colbert qui attend son heure.
Tous ces personnages, leurs calculs et leurs rivalités ne sont pas sans rappeler les jeux du pouvoir et ces liens étroits entre affaires publiques et vie privée dont nous sommes témoins aujourd’hui sur la scène politique. Tant il est vrai que les régimes changent mais que les motivations des hommes restent les mêmes...