La Leçon de danse
Accueil Note d'intention Biographies Presse Presse web Espace Pro


MARK ST. GERMAIN

La dernière pièce de Mark St GERMAIN, Relativity est en cours d’exploitation à travers les Etats-Unis.

Il a écrit les pièces suivantes : Freud’s Last Session (pour laquelle il a reçu le prix Off Broadway Alliance Award), Camping With Henry And Tom (prix Outer Critics Circle Award et Lucille Lortel Award) Forgiving Typhoid Mary, (prix Time Magazine’s “Year’s Ten Best”) Becoming Dr. Ruth, Best Of Enemies, EARS On A Beatle, Scott And Hem et Out Of Gas On Lover’s Leap

Une adaptation de “Prequel” to Hamlet de John Updike est prévue au Théâtre Orlando Shakespeare en 2018 intitulée Gertrude And Claudius Ainsi Que George Washington’s Teeth, une farce qui sera représentée au Florida Repertory.

Il a écrit les comédies musicales suivantes avec Randy Courts The Gifts Of The Magi, Johnny Pye And The Foolkiller, Award” (Lamb’s Theater) And Jack’s Holiday. Stand By Your Man, The Tammy Wynette Story a été créé pour le Nashville’s Ryman Theater. The Fabulous Lipitones a été co-écrit avec John Markus.

Il a co-écrit le scenario du film DUMA / Carroll Ballard Warner Brothers. 

Il a mis en scène et produit le documentaire, MY DOG, An Unconditional Love Story, avec Richard Gere, Isaac Mizrahi et Glenn Close entre autres. 

Il a écrit et a été recompensé pour son écriture du livre pour enfant THREE CUPS et il est membre des Dramatists Guild et Writer’s Guild East. 

Il est également artiste associé de la Barrington Stage Company. 

 


GÉRALD SIBLEYRAS 

Gérald Sibleyras est un dramaturge et un scénariste reconnu, dont l’œuvre dramatique est traduite et jouée dans de nombreux pays et dont les pièces sont régulièrement nommées aux Molières. 

Chroniqueur à France Inter de 1996 à 1999, il y rencontre Jean Dell avec qui il écrit plusieurs pièces : « Le Béret de la tortue » (2001), « Une heure et demie de retard » (2005) ou encore « Vive Bouchon ! » (2007). Cette collaboration a surtout été saluée pour « Un petit jeu sans conséquence ». Mise en scène par Stéphane Hillel au Théâtre La Bruyère en 2002, cette pièce obtient neuf nominations aux Molières en 2003 et en remporte cinq, dont la meilleure création et la meilleure pièce du théâtre privé. 

Elle est adaptée pour le cinéma en 2004 par Bernard Rapp, avec Sandrine Kiberlain et Yvan Attal dans les rôles principaux. Elle sera reprise en avril 2015 au Théâtre de Paris, dans une mise en scène de Ladislas Chollat avec une distribution de tout premier plan, puis captée pour France 2, la Nuit des Molières 2015.

Parallèlement, il adapte et écrit seul de nombreuses pièces. Parmi ses adaptations, on peut noter « La Retraite de Russie » de William Nicholson, « Les 39 Marches » d’Hitchcock et John Buchan, mise en scène par Éric Métayer, Gérald Sibleyras obtient le Molière de l’adaptateur 2010, « Pensées secrètes » de David Lodge au Théâtre Montparnasse, mise en scène par Christophe Lidon, avec Isabelle Carré et Samuel Labarthe. En 2012, il adapte « Un drôle de père » de Bernard Slade, mis en scène par Jean-Luc Moreau, avec Michel Leeb. En 2013, il adapte la nouvelle de Daniel Keyes « Des fleurs pour Algernon », interprété par Grégory Gadebois, Molière meilleur spectacle du théâtre privé 2013. « The Other Place » de Sharr White créé en 2015 au Petit Saint-Martin, « La Garçonnière » de Billy Wilder.

Parmi ses œuvres originales, on peut retenir « Le Vent des peupliers », mis en scène par Jean-Luc Tardieu, nommé quatre fois aux Molières 2003. Suite à son adaptation en Grande-Bretagne par Tom Stoppard, Gérald Sibleyras reçoit le Laurence Olivier Award 2006 for Best Comedy. Il y a également « L’Inscription », mise en scène Jacques Echantillon (nomination Molière meilleur auteur), « La Danse de l’albatros », mise en scène en 2007 par Patrick Kerbrat avec Pierre Arditi (nomination Molière meilleur auteur) ; « Le Banc » interprété en 2008 par Chevallier et Laspalès dans une mise en scène de Christophe Lidon. 

En 2009, il coadapte avec Étienne de Balasy, le célèbre conte de Perrault pour la comédie musicale « Cendrillon » mise en scène par Agnès Boury. En 2010, ce seront « Une comédie romantique », mise en scène par Christophe Lidon, en 2011, « Stand Up », mise en scène Jean-Luc Moreau. Il a écrit « Perrichon voyage toujours » adaptation libre d’Eugène Labiche création en février 2015 au Théâtre La Bruyère. 

En septembre 2015, a été créée « Un avenir radieux », au Théâtre de Paris, avec Isabelle Gélinas dans une mise en scène de José Paul. En 2016, sa pièce « Silence on tourne » co-écrite avec Patrick Haudecoeur tourne en France avant de revenir à Paris en janvier 2017 au Théâtre Fontaine. Il signe la version française de « Deathtrap / Piège Mortel » de Ira Levin production au Théâtre la Bruyère en janvier 2017 dans une mise en scène de Eric Métayer.

Une production de « Abigail’s Party » de Mike Leigh dans sa version française est créée au Théâtre de Poche Montparnasse dans une mise en scène de Thierry Harcourt fin janvier 2017. La création de « The Apartment / La Garconnière » de Billy Wilder co-adapté avec Judith Elmaleh a lieu au Théâtre de Paris en février 2017 dans une mise en scène de José Paul.

Il co-signe « Silence, on tourne ! » avec Patrick Haudecoeur, au Théâtre Fontaine. La pièce est nommée aux Molières 2017 dans la catégorie Meilleure Comédie. Sa dernière pièce, « La Récompense », est créée au Théâtre Edouard VII le 14 mars 2017 avec Daniel Russo, mise en scène Bernard Murat. Toutes ses pièces sont régulièrement traduites et jouées dans le monde entier. Il travaille aussi régulièrement pour la télévision et le cinéma. En 2007, la SACD lui a décerné le prix Théâtre et en 2013 le prix Adaptation. 

 

Gérald Sibleyras est représenté par l’agence littéraire Drama – Suzanne Sarquier, 24 rue Feydeau 75002 Paris. www.dramaparis.com

 

portrait Metayer-Bescond

 

ÉRIC MÉTAYER

Eric Metayer commence sa carrière avec la ligue d’improvisation française. Champion du monde d’improvisation, il passe très vite au théâtre avec des mises en scène allant de Roger Planchon à Pierre Mondy, Didier Long et Stephan Meldegg entre autres.

Il commence ensuite à mettre en scène des one-man-shows, comme Sylvie Joly, Marc Jolivet et son propre père… Puis des pièces comme « Les 39 Marches », « Les chatouilles ou la danse de la colère », « Piège mortel »… Ses rencontres l’amèneront à mettre en scène des genres très différents allant de Franck Ferrand à Blønd and Blōnd and Blônd. Son parcours théâtral lui donnera la joie d’être nommé comme : révélation théâtrale (« Aimez-moi les uns les autres »), meilleur comédien (« Des cailloux plein les poches ») meilleure mise en scène (« Les 39 Marches », qui obtiendra le Molière meilleur spectacle comique) et enfin meilleur spectacle seul, Molière qu’il obtiendra avec « Un monde fou ». Andréa Bescond obtiendra le Molière du meilleur spectacle seul avec « Les Chatouilles » dont il a signé la mise en scène.

 

ANDRÉA BESCOND

Andréa Bescond danse depuis l’âge de trois ans. Très vite, une carrière de danseuse s’est imposée à elle. Elle a tout d’abord suivi une formation à l’école internationale Rosella Hightower puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Elle remporte le Prix Espoir du Grand Concours International de Paris en 1998 et entame alors une carrière extrêmement diversifiée. Danse moderne, danse africaine, hip hop, krump… Sa particularité, savoir et aimer se diversifier…

Sa polyvalence lui permet de travailler avec les chorégraphes Bill T Jones, Blanca Li, Corinne Lanselle, Georges Momboye ainsi que dans de nombreuses comédies musicales dont « Bagdad Café », « Les Dix Commandements » ou encore « Roméo et Juliette ».

Andréa Bescond participe à des projets tous plus différents les uns des autres comme ceux de la compagnie « Les Gens de », les courts métrages de Tommy Pascal, ou encore la comédie musicale « Rabbi Jacob » (où elle rencontre Eric Métayer en 2008). Andréa Bescond fait ses premiers pas au théâtre en 2009 dans « Les 39 Marches » dans une mise en scène par Eric Métayer, ce qui lui vaut la nomination « Révélation Féminine » aux Molières 2010. La pièce obtient cette même année Le Molière de la meilleure pièce comique. Retour sur les planches en 2013 dans « Train Fantôme », dans une mise en scène d’Eric Métayer.

2014, Andréa Bescond joue dans « Les Grands Moyens », pièce mise en scène par Arthur Jugnot et David Roussel et écrit « Les Chatouilles ou la danse de la colère » qu’elle présente au festival OFF d’Avignon où elle reçoit le Prix d’interprétation féminine d’Avignon Critique OFF. En 2015, elle se consacre à l’écriture du scenario « Les Chatouilles » en vue d’une adaptation cinématographique.

En 2015 et 2016, Andréa Bescond, interprète « Les Chatouilles ou la danse de la colère » mise en scène par Eric Métayer durant plusieurs mois au Petit Montparnasse, pièce pour laquelle elle reçoit le Molière du meilleur seul(e) en scène en 2016. Quelques représentations exceptionnelles auront lieu à guichet fermé pour deux soirs au Théâtre du Châtelet et ainsi qu’à la Salle Pleyel. Pour « Les Chatouilles », Andréa Bescond reçoit également le Prix Nouveau Talent Théâtre SACD et le Prix Jeune Talent Théâtre de l’Académie Française.

Début 2017, Andréa Bescond entame la tournée des « Chatouilles », de janvier à mai, et signe sa première mise en scène avec « Quelque chose », écrit par Capucine Maillard, au Ciné 13 Théâtre en mars 2017.